L’entretien d’un chalet en bois en hiver

Les feuilles changent de couleur et le temps plus frais s’installe, cela ne peut signifier qu’une chose : l’hiver approche et votre chalet en bois risque de rencontrer beaucoup d’ennemis. À mesure que cette saison approche, des gouttes gelées, une épaisse couche de neige sur le toit ou de grands glaçons suspendus peuvent devenir un motif d’inquiétude pour les propriétaires.

Nous avons tous notre routine pour préparer notre maison en bois pour l’hiver et pour bien l’entretenir.  Mais vous trouverez ci-dessous certaines des choses que vous voudrez peut-être faire pour limiter de nombreux problèmes hivernaux liés à votre cabanon et le garder toujours au top à chaque saison chaud.

 

Liste de contrôle à faire avant l’arrivée de l’hiver

Faire une liste de contrôle à faire avant l’hiver pour garder votre maison en bois au top est une étape cruciale. Elle permet de mieux vous préparer étape par étape tout en assurant que rien n’est oublié surtout si vous ne prévoyez pas de le visiter fréquemment pendant cette période de grand froid. Peu importe l’état de votre chalet, que vous veniez de l’acheter ou qu’il soit déjà bien installé depuis des années, un entretien de routine est toujours nécessaire et à votre avantage. Sur https://www.kontio.com/fr-FR/, un guide incluant cette étape peut accompagner chaque chalet de bois acheté en Kit.  Et même si vous n’envisagez pas d’occuper à nouveau votre chalet qu’au retour du soleil, vous devriez programmer également une fréquence de visite dédiée à une solution de préservation.Pour former quelques idées de ce que vous pouvez envisager pour la durabilité de votre cabane, suivant la base que doit contenir votre liste.

Faire face aux principaux ennemis de votre chalet en bois pendant l’hiver

Déterminer les choses qui risquent de nuire à votre maison fait de bois pendant l’hivernage permet de trouver la solution la plus adaptée. En général, les principaux ennemis de votre cabine de bois sont l’eau notamment les gelées qui s’étendent et les souris. La majeure partie de votre travail consistera donc à vous protéger contre ces deux forces de la nature puis viennent les autres soucis secondaires tels que la poussière et les insectes.Pour ce faire, commencez par rechercher des trous et bouchez-les. Inspectez l’intérieur, l’extérieur et le dessous de votre chalet pour trouver de petits trous que les souris pourraient utiliser pour se faufiler hors du froid. Remplissez-les avec des pailles de fer (laine d’acier), cela empêchera toute une famille des souris de s’approprier de votre maison pendant votre absence. Cela bouchera également l’entrée de l’eau soufflée par le vent.Quant aux boules de glace et aux gelées, couvrez les parties les plus sensibles de votre maison d’été. Cela peut sembler beaucoup de travail, mais à long terme, cela peut vous faire économiser du temps et de l’argent à la prochaine saison de chalet. En couvrant vos fenêtres par exemple, vous empêcheriez non seulement les créatures de détruire vos écrans, mais surtout vous préserviez la durée de vie de vos fenêtres contre l’usure due au vent, à la neige et à l’humidité. Il faut également veiller à toute conduite d’eau menant dans votre cabane.Enfin, pour les soucis de poussière et d’insecte, vous pouvez couvrir vos meubles et déposer des insecticides tels que les boules de naphtaline un peu partout.Bref, bien que ce ne soit que quelques conseils parmi tant d’autres, ils seront certainement à votre avantage si vous les ajoutez à votre routine habituelle pour voir votre chalet toujours aussi attirant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *