Comment choisir un tour à bois

Le tournage de bois a énormément progressé ces dernières années et n’est plus seulement un moyen de produire des objets fonctionnels, mais il se rapproche rapidement du statut de forme artistique. Choisir le meilleur tour à bois peut sembler une tâche ardue au début.

Au fur et à mesure qu’on s’y intéresse, on se rend vite compte qu’il existe un choix déconcertant de modèles, avec des spécifications et des prix très différents, tel qu’il est très facile de se tromper dans son choix. Cependant, une fois que toutes les options sont divisées en paramètres distincts, il est en fait assez facile de choisir et de trouver le bon modèle de tour à bois.

Considérer le poids et la puissance de l’appareil

Lorsqu’il s’agit d’acheter un tour à bois pour effectuer des travaux de tournage, il est nécessaire de prendre en compte quelques points importants. Le poids par exemple est un critère indispensable dans le choix de cet appareil. La fourche d’un tour est assez large, allant de 30 kg pour les mini tours à plus de 600 kg pour les plus gros tours en bois de moyen de gamme.

Cela implique donc de disposer d’une surface assez solide et stable pour bien maintenir un grand modèle. Il y a également la puissance qui doit être prise en compte lorsqu’on choisit un appareil de tournage. En fonction de la nature du bois à usiner et de la taille du tour, la plage varie de 250 W à 2 250 W (1 ch = 745,7 W).

Se renseigner sur la dimension et la capacité maximale de vidage

L’efficacité d’un appareil de tournage du bois peut aussi être estimée en fonction de sa dimension. Par dimension, on parle ici de la longueur maximale de rotation (appelée distance entre les points). Dans la plupart des cas, cette dimension peut aller de 320 mm à 1 270 mm, et peut être étendue.

Plus il est possible d’étendre cette dimension, plus l’utilisateur peut découvrir une plus grande liberté de travail et être productif sans avoir à changer d’appareil. Et comme on prend aussi en compte la longueur maximale, il est aussi donc nécessaire de considérer le volume maximal de vidage, qui se réfère à la hauteur des points et des marques, et qui détermine la largeur des bois à travailler.

Le prix, un dernier facteur de décision incontournable

En dernier lieu, le prix est aussi le dernier paramètre à considérer dans le choix d’un tour à bois. Ce qu’il faut retenir c’est que les mini tours sont généralement des modèles d’entrée et moyen de gamme du marché. Aussi, il est possible d’en acquérir un en toute facilité sans avoir à beaucoup dépenser ni à prévoir un emplacement spécifique où on pourra travailler convenablement avec.

En revanche, pour ceux qui aspirent à une utilisation plus professionnelle de la tour et qui prévoient une grosse commande, ils devront prévoir un investissement important pour pouvoir acheter de grands modèles capables de fonctionner sur une large plage horaire, mais aussi envisager un espace plus ample pour recevoir l’appareil.

Pour finir vous trouverez également de nombreuses aides et conseils sur des forums de passionnés du bois. Ce genre de sites regorge de pros et amateurs d’expérience qui vous donneront de précieux avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *